La Veille, (Extrait - captation video de l'exposition "Habiter le réel", Arles, 2012)
work in progress de 48 photographies, diaporama aléatoire sonorisé généré par un ordinateur.

Depuis 2008, la veille de Noël est l’occasion d’une séance photographique qui s’étire sur toute la durée du repas, et qui vient se substituer à la photographie de famille unique.
Diffusées en ordre aléatoire comme une sorte de tableau animé, ces images présentent un archétype de famille nucléaire incapable de coller au simulacre du repas de la Veillée, et qui semble condamné à prendre la pose rituelle, comme un éternel recommencement, jusqu’à l’épuisement.